Archives anecdotes

2 Pete Robinson

Pete Robinson, le claviériste, m'a parlé de la fois qu'il était engagé pour une session avec Earth, Wind and Fire. Son avion a été retardé à Los Angeles et il est arrivé en retard à Chicago. "J'étais un peu mal à l'aise quand je suis arrivé" m'a dit Pete, avec son accent britannique irréprochable. "J'étais le seul blanc dans le studio et j'étais très embarrassé parce que je n'avais aucune idée de qui était Monsieur Earth, Monsieur Wind ou Monsieur Fire" .

"Dans le passage j'ai dit 'Excusez moi' en essayant de me faufiler par devant la bedaine d'un énorme personnage. J'ai regardé par en haut et j'ai aperçu la plus grande paire de narines que je n'ai jamais vue et, qui de cet angle, obstruait complètement la vue sur ses yeux. Sans raison, j'ai dit 'Belles lunettes de soleil, mec'!. Alors que je me hâtais de me rendre à mon orgue Hammond, j'ai entendu une plainte au loin......'C'est mon nez!'."


© Ian Gillan 1996

De retour aux :
Archives anecdotes