Toutes les paroles - lentement mais sûrement
Les commentaires d'Ian sur quelques chansons de sa vie. quelques-unes = toutes / l'effluxion du temps

50 Disturbing the Priest

(Butler, Gillan, Iommi, Ward)
De l'album "Born Again" de Black Sabbath

Je me rappelle avoir reçu un appel du directeur de tournée de Sabbath (bien après que j'aie quitté le groupe), car ils étaient en train d'être chassés d'un village (je ne nommerai ni celui-ci ni le pays, pour ne pas embarasser personne) par une foule de Chrétiens qui citaient le titre de cette chanson en tant que preuve claire de la diablerie du groupe. Ha! ha! ha! ; si seulement ils savaient...

Les circonstances de l'enregistrement de l'album sont bien documentées ailleurs, ainsi nous iront directement à la salle de commande du Manor Studio, tard un après-midi ou tôt dans la soirée pendant une journée chaude de 1983. Nous étions en train d'écouter une piste à très haut volume, avec la porte grande ouverte.

Quand la piste eut fini de jouer, j'ai été surpris de voir un curé nerveux à la porte. Il a expliqué qu'il trouvait la musique merveilleuse, mais qu'il y avait une répétition de la chorale dans l'église du village adjacent et ainsi pourrions-nous fermer la porte... ?

Je me suis excusé immédiatement, nous avons mis la main sur son programme et jamais nous n'avons ensuite travaillé pendant cet horaire. La soirée suivante, j'ai pris quelques bières avec le curé et j'ai signé quelques autographes pour la chorale. C'est Geezer qui a proposé le titre pendant que nous riions au sujet de cette histoire quelques jours plus tard.

Disturbing the Priest

(Butler, Gillan, Iommi, Ward)

Let's try getting to the sky
Hang on or you're going to die
Sour life can turn sweet
It's laying at your feet
Sweet child with an innocent smile
Watches closely all the while
Don't be fooled when he cries
Keep looking at the eyes

Good life is a contradiction
Because of the crucifixion
If you're ready and have the need
I will take your soul and plant my seed

You just gotta listen to the night at the ending of the day
You just gotta listen to the night as safety slips away
Moving out of sight are the things you need to see to feel
And as they slip away becoming so unreal unreal
You just gotta listen to the night as your going up the stairs
You just gotta listen to the night and don't forget to say your prayers
And as you lose control to the eyes in dark disguise
And icy fingers fan electric lies

We're disturbing the priest
Won't you please come to our feast
Do we mind disturbing the priest
Not at all not at all not in the least

The force of the devil is the darkness the priest has to face
The force of the night will destroy him but not disgrace
To get into his mind and to his soul you gotta set alight
The flames of doubt so deep inside inside
The devil and the priest can't exist if one goes away
It's just like the battle of the sun and the moon
And night and day
The force of the devil that we're all told to fear
Watch out for religion when he gets too near, too near

De retour à :
De retour à l'index