Toutes les paroles - lentement mais sûrement
Les commentaires d'Ian sur quelques chansons de sa vie. quelques-unes = toutes / l'effluxion du temps

70 One Eye to Morocco

(Gillan, Morris)
De l'album One Eye To Morocco de Ian Gillan

Des fois, ce n'est pas facile d'établir le moment précis de la création d'une chanson; on travaille sur un thème et soudainement l'eau de la baignoire déborde - Euréka! Les paroles et la musique prennent le contrôle sur vous. D'autres fois, c'est un peu plus terre-à-terre; quelques paroles sans queue ni tête par ici et une résolution satisfaisante par là et voilà! D'une façon ou d'une autre, vous avez une vingtaine de minutes avant que les éléments se fatiguent de vos efforts et que le tout retourne à la terre d'où il est venu.

Dans ce cas peu usité, la structure intéressante de Morris me disait dès le début que ni la mélodie ni les paroles que j'allais y apposer n'était importantes; je suis ce que je suis et c'est là que je vais!

Alors cette chanson originalement sans titre avec quelques lalalas du co-auteur est devenue la force pivotale du processus de sélection et bien sûr - la pièce titre.

One Eye to Morocco (un oeil au Maroc) est la première partie d'un idiome polonais et la seule partie dont on se sert normalement - cette expression au complet se lit (Vous avez) One eye to Morocco (un oeil au Maroc) and the other to the Caucasus (et l'autre au Caucase). Ce qui peut s'appliquer (litéralement) à un mec souffrant de strabisme et à une personne à l'oeil baladeur, ou à un usage plus philosophique dans votre lieu de travail ou votre école. Par exemple, si vous vous trouvez à oublier temporairement l'oeuvre de votre vie afin de rêver à des voyages vers des destinations enchantées, on dit que vous avez un oeil au Maroc (one eye to Morocco).

Donc, si Deep Purple est mon Caucase, alors le Maroc, c'est mon weekend exotique - ha!

One Eye to Morocco

(Gillan, Morris)

I don't know where I'm going
I don't know what I'm doing
But it feels alright

I have one eye to Morocco
I only have to follow
Through the scented night

Conversation
Is fading away
The last thing
I heard you say
Was just a murmur
A distant blur
Your lips are moving
But I hear no words

All day
Sitting alone in my room
Waiting for no-one to call me
Lost in a dream of my own

I'm drawn by this obsession
With a tantalising vision
Of a swirling robe

I have one eye to Morocco
By the time I reach tomorrow
I'll be on that road

Sweet temptation
Draws me on
Gives me the strength
To cross my Rubicon
Past a point
Of no return
Ever onwards
As my bridges burn

All day
Sitting alone in my room
Waiting for no-one to call me
Lost in a dream of my own

De retour à :
De retour à l'index